Rencontre avec Philippe Enon

Un éclaireur-bâtisseur sur les chemins du jeûne

        

Un parcours atypique.

Musicien, comédien, manager d'artistes, puis directeur dans l'immobilier, Philippe a baroudé.

Sa voie, il l'a trouvée un jour dans le jeûne. Jusqu'à l'évidence. La juste place. La décision de changer de vie.

Des doutes, des remises en question, pour enfin créer un lieu qui lui ressemble, où les énergies, comme les Hommes, s'invitent et se côtoient dans le parfait équilibre.

Tu as monté le Genêt il y a trois ans. Dans quelle visée étais-tu alors ?

L'histoire s'est faite avant. Il y a tout ce que je suis, et l'investissement de mon être dans la restauration de ce lieu. Je rêvais d'un endroit "beau" autour du jeûne. Pas au sens esthétique. Je voulais que ce soit un lieu d'amour et d'échanges. Tu es ici "au Genêt", tu n'es pas "chez Philippe Enon". J'ai surtout été très attentif, dans les énergies, à ne jamais m'approprier le lieu. C'est un lieu d'accueil où il va se passer des choses. Je ne sais jamais lesquelles. Mais par l'idée du jeûne, de toutes façons, il se passe forcément quelque chose.

Un jour, Robert Hossein m'a dit "il y a quelque chose de grand chez toi".

Je me sens comme quelqu'un de fédérateur. C'est ce que j'ai pu observer de ma vie. J'ai rencontré des gens, et des histoires se sont créées. Siddhartha d'Hermann Hesse m'a marqué, car je me suis rendu compte que j'étais une sorte de passeur. Lorsque j'ai travaillé pour Robert Hossein, je jouais Saint-Thomas. Ce n'est pas un hasard !

D'ailleurs, un jour, Robert Hossein m'a convoqué dans son bureau avec sa femme, Candice Patou, et m'a dit "il y a quelque chose de grand chez toi". Je ne comprenais pas ce qu'il voulait me dire. Je croyais qu'il me disait que j'allais devenir un grand artiste (rires) !!!! J'ai fini par me rendre compte que ce que j'aimais le plus, ce n'était pas être comédien. J'ai été ensuite manager d'artistes. Etre manager d'artistes, c'est mettre en lumière quelqu'un.

Ainsi, j'aime mettre les autres en lumière. Et ce lieu le permet.

 

Raconte-nous ta rencontre avec le Genêt...

J'ai d'abord rencontré le jeûne il y a quelques années, et j'ai su que ce serait ma voie. Je me suis dit "c'est ça". Et l'idée d'un centre de jeûne est venue. Pour des raisons personnelles, j'ai cherché à me rapprocher de la région (nota : la Vendée). J'ai regardé sur internet des maisons à vendre sur un certain périmètre géographique, avec un certain budget, une certaine superficie. Et c'est seulement l'annonce pour le Genêt qui est ressortie avec tous ces critères. La seule maison. Lorsque je l'ai visitée la première fois, il y avait les quatre accords toltèques écrits dans l'entrée !!! J'ai vu cela comme un signe. Mais il y avait tout à refaire.

Ensuite, l'aventure de rénovation a été très compliquée, avec des moments difficiles où j'ai cru que je ne m'en sortirais pas, jusqu'à toucher le fond, même si je n'oubliais pas les personnes qui m'avaient donné de leur temps pour mener à bien ce projet. Je commençais déjà à proposer des stages et je devais loger les jeûneurs dans des gites. Jusqu'au jour où j'ai fait "nettoyer" le Genêt par des personnes qui pratiquent l'énergie dans les lieux. Je ne sais pas ce qu'ils ont fait dans le détail, mais ça a fonctionné ! Tout a changé ensuite.

 

J'essaye d'être dans mon cœur, même si la vie fait que je n'y suis pas tout le temps ! J'ai fait le tour de chaque pierre du Genêt en lançant le mot "amour, amour, amour". Il s'est passé quelque chose que je n'explique pas. Je me suis retrouvé comme en transe, et mon mental qui me lançait "attention, tu vas passer pour un fou !". Et moi qui continuais "amour, amour, amour". J'ai fait toute la maison comme ça !

 

 

Comment t'est venue l'idée de créer cette synergie dans des approches

différentes*, mais complémentaires, qui se croisent dans cet espace ?

Le point commun, c'est l'énergie du Cœur. Je n'arrive pas à créer un partenariat avec

quelqu'un que je ne sens pas, parce que les personnes qui viennent ici pour jeûner

ne sont pas toujours éveillées aux pratiques énergétiques. Alors il est essentiel que le

résultat soit de l'ordre de l'énergie. Que chaque soin, lorsque tu en ressors, soit venu

te bouleverser quelque part.

Et tous les gens dont je me suis entouré au Genêt te bouleversent. Ils m'ont d'abord

bouleversé lorsque je les ai rencontrés.

C'est toi qui les a choisis, ou c'est eux qui t'ont choisi ?

C'est la vie. L'Univers. Lorsque tu décides un jour de faire quelque chose, se met en place la causalité. Tu vois, par exemple Ludivine (sonothérapie), je l'ai rencontrée sur un salon. Ce qu'elle proposait m'attirait, mais pas dans ce contexte. Malgré tout, je ne sais pas pourquoi, je me suis dit "allons-y". J'ai essayé. Mais c'est sur scène que nous nous sommes rencontrés musicalement. On s'est retrouvés à jouer dans un bar. Cela a été un coup de foudre musical. Un vrai moment d'amour fraternel et universel. Et avec Dorine (naturopathie), c'est pareil. Je l'ai vue la première fois, plutôt discrète, et j'ai senti tout son potentiel. Elle a réponse à tout, elle est toujours percutante ! C'est toujours très précis, très chirurgical.

Au Genêt, les gens se réalisent. Je suis celui qui organise tout cela. Je me considère vraiment comme le metteur en scène qui met en lumière. Le lieu, les gens, les activités. Et avec cette énergie d'amour.

Comment permets-tu aux gens qui viennent ici en stage de changer leur regard sur ce qui les entoure ?

En les accompagnant, déjà, pour ceux qui n'ont jamais jeûné, sur le fait de dépasser ses peurs et le "je n'y arriverai pas". Lors de chaque jeûne, au bout du troisième jour, il y a un certain état qui se met en place, que tu en sois conscient ou pas. Il faut découvrir un nouveau monde en soi par rapport à cette idée de "ce n'est pas possible sans manger". Puis, je propose de faire tomber toutes les croyances sur l'alimentation et la santé "oui mais moi je mange bien, je mange bio, etc...". Savoir qui tu es pour venir nourrir ton corps en fonction de cela. Et avec les bonnes associations. Il n'y a jamais de schéma tout fait. Au-delà de l'expérience du jeûne, il y a donc des personnes qui vont repartir et changer leurs habitudes alimentaires car la nourriture, c'est très culturel ! Tu es ce que tu manges. Si tu ne sais pas ce que tu manges, alors tu ne sais pas qui tu es...

Je propose aussi de rentrer dans une autre compréhension de cette vie. Tout se fait dans le vide, car la création se trouve à cet endroit-là. Tout est possible. On parle de conscience incarnée, au niveau de son corps.

"Je vous accompagne, je vous éclaire sur ce chemin, parce que je l'ai fait avant vous. Ce que je fais aujourd'hui a profondément changé ma vie, et j'aimerais vous en faire profiter !". Voilà le message pour tout changer.

"Le talent, c'est d'en trouver aux autres."

Es-tu maintenant à ta place, dans le juste ?

Oui, je suis aligné. J'ai mis plus de cinquante ans pour m'aligner ! Dans le monde du spectacle je me sentais bien, mais pas à ma place. J'avais une partie de souffrance. Ici, je ne souffre pas. Je suis le créateur de cet endroit, et j'arrive même à dire aujourd'hui que je suis chef d'entreprise ! J'ai mis tant d'année à pourvoir dire qui je suis.

Je parle de la marche afghane, de la respiration, comment vieillir en bonne santé, .... Il semble maintenant que l'Univers m'organise tout ! Je me sens sur mon chemin, je me sens utile. Parce que, comme me le disait Robert Hossein, "Thomas - étant donné que je jouais Saint-Thomas, il m'appelait Thomas -, le talent, c'est d'en trouver aux autres". Et c'est devenu ma conviction. C'est là où je suis devenu un éclaireur. Cette phrase a façonné ma vie.

Comment te vois-tu dans dix ans ?

En pleine forme ! Avec plus de sagesse, c'est-à-dire plus posé intérieurement, plus apaisé. Serein.

 

Avant, je pensais que je devais travailler pour une autre vie. Maintenant, je travaille pour cette vie-là. Et je sens que c'est à la portée de mon cœur.

photos & propos recueillis par S. Camus

* Méditation, randonnée, dont marche afghane, ateliers alimentation santé, irrigation du colon, massages énergétiques, reiki, ostéopathie, réflexologie plantaire, sonothérapie, yoga, bilans naturopathie, qiqong, écriture, ...

www.le-genet.com

www.facebook.com/legenetjeuneetrandonneeenvendee/

 

  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram

Politique de confidentialité :

sverinecamus-lesite.com est hébergé sur la plateforme Wix.com, permettant d'avoir accès aux informations et services proposés par le site et échanger sur messagerie dédiée. Vos données peuvent être stockées par le biais du stockage de données, des bases de données et des applications générales de Wix.com, sur des serveurs sécurisés derrière un pare-feu.

Lorsque vous remplissez un formulaire sur ce site web, les informations personnelles que vous transmettez, telles que votre nom, prénom, adresse et adresse e-mail, ne seront utilisées que pour la communication des informations et l'accès aux services relatifs à ce site, et aux fins suivantes :

  1. Fournir et exploiter les services proposés sur severinecamus-lesite.com.

  2. Contacter les abonnés et souscripteurs depuis la messagerie de severinecamus-lesite.com.

  3. Créer des données statistiques de severinecamus-lesite.com.

  4. Se conformer aux lois et règlements applicables.