MY little STORY

UN CHEMIN...

comme tant d'autres...

Une enfance où les "hyper" étaient mes meilleures amies : hyper réceptivité, hyper émotivité, hyper sensibilité, hyper créativité, hyper activité cérébrale. Tout était trop haut, trop fort. Trop d'informations.

Mes nuits transformées en insomnies, cette agitation mentale qui me dévorait, ma conscience qui voyageait et traversait les murs. Les difficultés à structurer ma pensée pour pouvoir m'exprimer, à l'oral ou à l'écrit. Pas de psychologue, ni d'orthophoniste.

L'écriture, la musique, le dessin, le théâtre, la création sous toutes ses formes, le vivant qui me transperçait, la nature dans laquelle je me fondais, les arbres avec lesquels je conversais ...

La souffrance d'être soi qui éclot au collège, la précocité non décelée, la maltraitance des autres, puis la violence intérieure qui dévore : quoi faire de tout cela ?

Des études supérieures pour espérer être un peu "normale". Un "bac + 6", comme on dit. Des études qui n'étaient pas les miennes. Puis la vie professionnelle dans le secteur viti-vinicole. Une grande parenthèse d'errance. Des changements de postes, voire de métiers, fréquents. L'ennui qui me figeait dans une mort lente. J'apprenais vite, et m'ennuyais encore plus vite, avec toujours autant de difficultés à m'exprimer. Mais je m'adaptais, au prix d'efforts coûteux.

Je refoulais celle que j'étais, et pourtant cela s'invitait dans mon sommeil. Des rêves parfois prémonitoires. Je ne comprenais pas. Je ne voulais pas "voir".

Vis dans la largeur plutôt que la longueur,

étoffe ton monde intérieur avant d'empiler les expériences,

privilégie l'être au lieu du faire,

exprime-toi dans le présent et non dans le futur.

La longueur te fera courir,

la largeur te fera exister.

@severine_camus

Des formations dites continues, des certifications en pagaille pour chercher un "autre chose", "autrement",  en énergétique, en thérapies brèves, en psychologie, en tant de domaines... tout en travaillant. Puis un jour, la décision de devenir "thérapeute", "coach", et de quitter mon poste de cadre en ressources humaines, paraît-il très confortable.

Mais je me leurrais. Mon âme appelait : elle n'était toujours pas épanouie. Je ne me sentais pas à ma place. Je n'avais pas plus à faire dans un cabinet que dans un bureau. Que comprendre ?

 

Puis il y eut des rencontres (visibles... et invisibles) qui me permirent de renouer avec mes essences d'âme. Des expériences très puissantes, des événements troublants qui ébranlèrent mes croyances les plus tenaces. Quelque chose qui me dépassait, s'imposait à moi.

J'ai commencé à apprendre comment vivre avec mon "canal" et à le comprendre. Je me suis plongée dans l'univers des âmes et des énergies au sens large. Souvent seule, en autodidacte.

Ainsi, il n'y a pas si longtemps, un jour de juin, j'ai décidé d'arrêter de "soigner" et de "guérir" parce que cela ne résonnait plus en moi. Je devais suivre ce qui m'avait été répondu lors d'un voyage chamanique : communiquer au monde sur les Mondes... Quelle gageure ! Accepter également que ce qui est communément appelé "médiumnité", et que j'avais refusé à l'adolescence, fasse pleinement partie de ma vie.

J'ai tout "plaqué", sans filet, pour me recréer et vivre une puissante aventure intérieure. Être celle que je devais être...

 

Dans l'éclectisme qui me caractérise, je me suis remise à écrire, créer, dessiner, canaliser, partir à la rencontre du monde, partager, avec les mots, avec le trait, avec la voix. Pour que celle du Cœur porte, et que chacun s'approprie ce qui fait écho en lui.

 

 

LES GRANDS SUJETS AUTOUR DESQUELS JE PARTAGE ET JE TRANSMETS AUJOURD'HUI


la singularité  quels qu'en soient les aspects (cognition, potentiels, réceptivité, essences d’âme)


l'intelligence perceptive au travers de tous les récepteurs comme le Corps, le Cœur, les cinq Sens physiques, le Canal, ...

les liens de l'Homme avec le vivant dans un très large spectre, dans un principe de conscience et d'interaction avec l'environnement visible et non visible

le "Mind-Staging" ou la puissance de la conscience pour se recréer de façon libre et autonome

le "Canal réceptif" pragmatique et humaniste désacralisé, démystifié, sorti de la toute-puissance et de l'individualisme.

 

Voilà un tout petit bout de mon parcours. Je serais heureuse de découvrir le vôtre, car nos chemins se croiseront dans cette vie... ou dans une autre...

mes particularités :

1 une pensée arborescente couplée à des capacités perceptives, à l'œuvre depuis l'enfance

2 une multi-dimension

3 un besoin insatiable de projets et de découvertes

4 une détection exceptionnelle des possibles lumineux présents en chacun

5 ... le sens de l'humour !

Enseignements suivis

 

PNL, Sophrologie, Hypnose Ericksonienne.

 

Reiki, Shiatsu Masunaga, Energétique Traditionnelle Chinoise, Numérologie Karmique.

Transe auto-induite (Corine Sombrun).

 

Géobiologie.

 

Pathologies de l'Oralité (DU UFR Sciences Médicales de Bordeaux).

Troubles addictifs. Burn-out et fatigue psychique au travail.

Interventions Orientées Solutions. Approche systémique des organisations.

 

Fleurs de Bach.

 

Études initiales supérieures en Commerce International (Anglais, Allemand, Espagnol), DESS droit de la vigne et du vin.

Vie pro

 

17 ans en entreprise, dont management des ressources humaines.

8 ans en cabinet thérapeutique.

Depuis 2020, auteure, artiste-dessinatrice et courroie de transmission !

Enseignements dispensés

 

2014 à 2017 :

 

Université de Bordeaux

Institut d'Administration des Entreprises

ressources humaines

 

Kedge Bordeaux

ressources humaines module Sport & Marketing, ressources humaines Mastère Vins & Spiritueux.

Il n'y a pas si longtemps...

 

Ligue contre le Cancer : intervenante Dom'Apeso de 2012 à 2016.

Bénévolat au sein du service du Pr Seriès au CHU de Bordeaux (troubles des conduites alimentaires) en 2013 et 2014.

Projet innovant autour de la pénibilité et de la santé au travail de 2008 à 2013, participation à des conférences régionales.

Co-lancement d'un groupe d'études en Gironde autour des conditions de travail dans le secteur viticole en 2010.